A+ A-

La lettre d'info

La Commune

Communautés de communes

Histoire

Historique

 

D'origine gallo romaine, Vadans fut, au moyen âge, une importante seigneurie appartenant aux Sires de Salins et dépendant de la maison de Poitiers.

Son château, l'un des plus considérables de la province, a subit, au cours des siècles, plusieurs sièges mémorables qui conduisirent finalement à sa destruction quasi totale.

Cependant, cette prépondérance a fait de Vadans un village important tant en ressources qu'en hommes, car on y rendait la justice et de nombreux commerces ou autres professions s'y sont développées (notaire, greffier, tisserand, menuisier ..) à la différence des autres villages du canton, essentiellement peuplés d'agriculteurs.

Économiquement dépendant de la ville d'Arbois et de ses commerces, Vadans sut cependant faire vivre des foires et des marchés de belles importances.

armes vadans

Les plaques de nos rues portent les armoiries des seigneurs de Vadans, au fond identique à celles de ceux de Poitiers, azur orné de six besants (cercles pleins, couleur or ou argent, indiquant que des chevaliers de la lignée avaient été aux croisades) mais auquel s'ajouta une étoile de sable et un chef d'or en haut. 

Avant la Révolution, la commune de Vadans comptait environ 700 habitants.

Aujourd'hui, moins peuplé, Vadans fait figure de village calme et agréable à vivre, ce qui ne l'empêche pas de montrer, comme par le passé, un grand dynamisme.

Un livre relate l’histoire de Vadans : "l'histoire du village et du château de Vadans" écrit par le Commandant Girardot.

 

 

Les personnages célèbres de Vadans

 

Le sculpteur Claude Dejoux (1732 1816)

Claude Dejoux

Descendant de la noble famille comtoise des sires de Joux, Claude est né toutefois à Vadans d'une famille de modestes cultivateurs. Berger à ses débuts, il devint rapidement apprenti chez un menuisier par son goût de la sculpture. Il passa compagnon et entreprit alors le tour de France. Il devint membre de l'académie royale des beaux arts et sculpteur du roi. Claude Dejoux a obtenu le grade de chevalier de la légion d'honneur.Ses nombreuses œuvres peuvent toujours être admirées à Paris, entre autres la statue qui couronne le dôme du Panthéon, au musée du Louvre ou encore à l'hôpital d'Arbois ou au musée Sarret de Grozon. Son buste en plâtre est exposé dans la mairie de Vadans.

Le général Mathieu Pelardy (1753-1836)

Ce jeune Vadantier commence très tôt une carrière militaire qui le conduit aux Antilles à la disposition du gouverneur de la Guadeloupe. Il est rapidement promu général. En 1794, il se distingue en chassant les Anglais de Guadeloupe ainsi, la France a pu intégrer cette ile dans son territoire national. Il a été nommé chevalier de l'ordre de Saint Louis.

 

 

Les Traditions

 

La fête du Biou

biou vadans

Tradition vigneronne, le Biou est une procession pour offrir des raisins, au Saint Patron de la commune, en prémices de la future récolte. Vadans fait partie des quatre villages qui perpétuent cette tradition dans le Jura.

Le Biou, c'est aussi le nom donné à cette énorme grappe de raisins que les Vadantiers se plaisent à entremêler pour réaliser un ensemble harmonieux en couleurs.. Seule l'année 2003, année de grande sécheresse, a donné naissance à un Biou composé exclusivement de grappes de raisin blanc.

Elus, villageois et voisins terminent la procession qui se rend à l'église où, après sa bénédiction, le Biou, est hissé à la voûte. Il apparaît ainsi, dominant l'ensemble de l'assemblée pour une messe donnée en son honneur. Comme dans la région, tout finit par un bon verre, une fois la cérémonie terminée, tous les habitants et amis se rassemblent pour un moment convivial où l'on parle des vendanges, des amis, de la vie, du bonheur de faire patied'un êm communauté ..

biou3      biou1    biou2

La confection du Biou s'effectue la veille de la cérémonie. Chacun peut y assister.

La Saint Maurice

Le jour du Biou, pour fêter la Saint Maurice, patron du village, les conscrits sillonnent le village à la rencontre des habitants. Ces derniers reçoivent les conscrits, le temps d’un café, d’une discussion. C’est une occasion de faire connaissance entre les habitants et les jeunes qui parfois ont dû s'éloigner du village pour aller étudier ou travailler. Cette tradition participe à la convivialité du village et à favoriser les échanges entre générations.

 

Le premier mai

Dans toute la Franche-Comté, il est d’usage de faire les "mais hauts".

D'antan, cette coutume était réservée aux jeunes gens qui mettaient devant la porte des jeunes filles sans amoureux, quelques branches de charmilles pour leur signifier leur amitié. Les temps ont changé, la coutume est restée, mais s'est adaptée à son époque.

Si les jeunes continuent de passer durant la nuit dans les rues du village, c'est pour savoir si les habitants du village ne les ont pas oubliés. Il est donc coutumier de laisser quelque bonne bouteille ou gâteries la veille du premier mai devant chez soi .. en cas d'oubli, les habitants s’exposent à mettre en scène leurs objets personnels dans les divers endroits du village. Rien de méchant .. mais cela oblige de bon matin, à faire le tour du village pour retrouver son bien.

Le château et la tour de Vadans La place de la Liberté

  Mairie de Vadans • Grande rue • 39600 VADANS • Tél. : 03 84 66 22 01

© 2011 -2017 Mairie Vadans • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel MédiasPlan du siteMentions légales